Une Carte postale ancienne française vendue à 5897 euros !

Contrairement à la carte postale ancienne au Médecin des pauvres de Pont de Beauvoisin, dont le cours et la rareté nous ont toujours parus suspects, ce qui a été semble-t-il confirmé par la suite, vu le nombre d’exemplaires apparus depuis sur le marché, et la baisse substantielle du prix qui s’en est suivi – la carte de Mucha La jeune fille en bleu ou La paysanne en fichu est une authentique rareté, qui, depuis les années 70, n’est jamais, sans doute, apparue en vente aux enchères.


carte postale ancienne la plus chere


Il est douteux qu’il en existe plus de dix exemplaires… et encore ! On pouvait même espérer une enchère bien plus élevée car Mucha dépasse largement le cadre de la cartophilie et est recherché dans le monde de l’art et de la bibliographie. Des collectionneurs du monde entier s’arrachent ses cartes. La moitié des 150 lots proposés ce samedi 21 janvier 2006 à l’hôtel des Ventes des Chartrons à Bordeaux par la SW Baratoux-Dubourg (voir Echos) ont d’ailleurs été acquis par des acheteurs japonais. Mais c’est une «galerie française» qui a conquis la belle demoiselle de haute lutte seulement au niveau de l’estimation, mais tout de même pour 5 000 €.

L’acquéreur a dû débourser 5 897 € avec les frais (39 272,15 francs) pour en devenir propriétaire. Il est certain que son cours ne pourra que grimper, surtout si on la retrouve sur le marché américain, plus international que le nôtre. Cette vente aurait mérité d’être plus médiatisée car Américains et Tchèques et des personnalités très connues sont collectionneurs de Mucha comme Ivan Lendl, le champion de tennis, lit il va sans dire que cette cane est manquante dans bien des collections qui se voudraient complètes.

La vente était intégralement consacrée à Alphonse Mucha, le célèbre artiste tchèque tête de file de l’Art Nouveau de la fin du XIX* siècle.

Parmi les 150 lots, dont 120 de CP, proposés, on relève : La carte Waverley Cycles adjugée à 3 100 € HT (> taxes de 17,94 %). mais son état n’était pas parfait. La carte postale ancienne pour la Foire de bienfaisance de Bergame (Italie) de 1900 a atteint I 450€ HT. La Lorenzaccio reprenant le programme de la tournée de Sarah Bemhardt aux USA, est partie pour 1200 € HT.



La clientèle était très sensible à l’état des cartes. La série des Mois était présente deux fois dans deux états différents. La première, de qualité SUP, a été adjugée à 2 100 € HT, L’autre simplement «belle» s’est limitée à 1300 € HT. La vraie vedette de la vente n’a pas été une carte, mais un livre, Le Pater, commenté et illustré par Mucha.

Ouvrage splendide et édité à petit tirage, il comportait aussi un autographe et un dessin au crayon du maître ce qui lui permit d’atteindre 9 000 euros HT. Un autre volume Usée, princesse de Tripoli ce Robert de Fiers, un joli petit bijou bien décoré par Mucha n’a pas fait moins de 5 500 € HT. Des couvertures de revues dessinées par Mucha, malgré leur important tirage ont également eu beaucoup de succès tel ce n° de noël 1896 de l’Illustration adjugé pour 400 € HT. 

Ce catalogue et les résultats resteront une référence pour la cotation des cartes de Mucha.


Source : Cartofil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *